Blog referencez-le.com
  • Home
  • Divers
  • Le barrage de l’efficacité : Mes pires pertes de temps
Divers

Le barrage de l’efficacité : Mes pires pertes de temps

Si l’une de mes plus grandes luttes dans la vie est de gérer mon temps,  une seconde est de ne pas le gaspiller pour commencer. J’ai choisi le thème de ce mois-ci « Efficacité » parce que le mois d’août est la haute saison pour beaucoup d’hôtels de luxe et cela devient encore plus important. Je l’ai aussi choisi parce que, comme les glucides et le sucre, je n’ai jamais l’impression d’en avoir assez. C’était donc tout autant un défi pour moi de découvrir ce qui m’empêche de bien utiliser mon temps et d’identifier les outils que j’ai appris au fil du temps qui m’aident.

Pour des raisons d’efficacité et de temps limité de ceux qui lisent, j’ai divisé ce sujet en deux parties. Dans cette première partie, je vais vous faire part de ce que j’ai réalisé être certains de mes plus grands « perdants de temps ». Même en écrivant cela, cela m’a aidé à changer certaines de mes habitudes ou du moins à utiliser mon temps de façon plus consciente. Si vous vous identifiez à l’un des points ci-dessous, cela vous aidera peut-être aussi. Mon deuxième post sur ce sujet abordera mes  » économiseurs de temps  » préférés et les moyens d’utiliser mon temps le plus efficacement possible. Alors, attention à ce qui suit ! Mais d’ici là….ci-dessous sont mes pires perdants de temps.

Discuter au lieu de faire

Il m’est arrivé de discuter de quelque chose à plusieurs reprises au lieu de me contenter de passer à l’action. Même un pas en arrière serait au moins un pas en arrière avec (espérons-le) quelque chose d’appris. Quand notre congélateur s’est cassé, j’ai pris l’initiative de le réparer, car j’essaie généralement de tout bricoler pour apprendre et économiser l’argent de l’hôtel. Malheureusement, ça n’a pas marché et je ne savais pas quoi faire ensuite. Je me suis alors engagé dans un mode de pensée cyclique, me demandant’Devrais-je essayer autre chose, ou simplement appeler quelqu’un’, sans prendre une vraie décision.

Je suis gêné de dire que notre congélateur a été brisé pendant des mois avant d’appeler quelqu’un, parce que la plupart des réparateurs ne viendraient même pas le voir quand il serait démonté ou en état de marche. Au fil du temps, j’avais de plus en plus de mal à me rappeler comment le remonter jusqu’à ce que les jours se transforment en semaines. Comme nous ne l’utilisons pas beaucoup et qu’il ne faisait pas partie intégrante des opérations, je l’ai à peu près laissé tomber. J’ai fini par appeler et j’ai trouvé un type qui était prêt à venir avec tout ça à part. En fin de compte, après tout cela, nous avions besoin d’un nouveau congélateur, c’est-à-dire d’un nouveau réfrigérateur. Ce n’est pas une solution peu coûteuse, mais si j’avais appelé dès le départ, je n’aurais pas eu autant d’aller-retour avec le temps et l’énergie gaspillés. Faire les choses soi-même peut être gratifiant et vous faire économiser de l’argent, mais elles ne sont souvent pas les plus efficaces.

Façons erronées de penser

J’ai réalisé que parfois je pense que parce que je fais quelque chose qui en vaut la peine, cela a un effet positif dans l’ensemble, alors que ce n’est pas le cas. Prenez les médias sociaux. Bien que mon temps sur Facebook soit souvent consacré à des lectures légitimes, cela tombe dans le même numéro que celui dont j’ai parlé dans mon blogue sur le budget.

Avec mon budget, il pensait que parce que j’achetais la bière la moins chère, je vivais le style de vie le moins cher possible, sans me rendre compte que j’achetais encore trop de bière. C’est pareil avec un de mes plus gros gaspilleurs de temps. C’est facile pour moi de penser, « Je lis sur les changements sociaux importants, ça ne peut pas être faux. » Non, ce n’est pas mal, mais ce n’est pas non plus ce que je devrais faire à ce moment-là. En outre, ce 15 minutes que j’allais passer à lire un article a maintenant engendré en 45 minutes sur d’autres articles liés. Ce n’est pas parce qu’ils vous donnent toutes les sensations et vous inspirent à rendre le monde meilleur qu’ils augmentent votre productivité. Je me sens peut-être une responsabilité sociale envers le monde, mais j’ai aussi une responsabilité actuelle envers mon travail et un hôtel qui mérite une attention équitable. Et, bien sûr, soyons réalistes. Moi aussi, je me fais aspirer dans des conneries insignifiantes en ligne.

Cette façon de penser erronée ne se produit pas seulement avec les médias sociaux, mais avec la gestion du temps en général. Je me dis souvent :  » Si je réponds à ce courriel rapidement, je suis efficace en faisant quelque chose « , sans me rendre compte que le courriel ne devrait pas avoir préséance sur toute autre tâche plus importante que j’aurais dû accomplir ce jour-là. De temps en temps, il y a vraiment des tâches de 2 ou 5 minutes, et les éliminer est vraiment efficace. Mais le plus souvent, ils se transforment en tâches plus importantes qui vous font perdre votre temps. J’ai appris – et j’essaie de mettre en œuvre – que ma meilleure méthode de réaction est de ne réagir que si c’est vraiment urgent, et de ne pas l’assigner comme tâche et d’y revenir en planifiant ma journée.

Toucher plusieurs fois un courriel

Je me souviens l’avoir appris il y a quelque temps, mais ça a été si difficile à pratiquer. Comme nous l’avons mentionné plus haut, il est rare qu’un projet soit rapide à réaliser, mais il devrait comporter au moins quelques tâches rapides. L’un d’entre eux est de l’inscrire sur une liste appropriée (urgent/soon/later ; 10 min/30 min/1 hour, etc.) si vous ne pouvez pas le gérer tout de suite. Plus tard, lorsque vous planifiez votre journée, vous avez une liste complète de ce qu’il faut choisir. Sinon, il restera dans votre boîte de réception et vous rafraîchira la mémoire en vous disant qu’il a besoin d’action, mais qu’il a probablement été négligé. Et puis il y a aussi le fait que seule la résolution du problème de la faim dans le monde est plus accablante que le fait de regarder une boîte de réception pleine, et à peine. L’expression « Votre boîte de réception sera encore pleine quand vous serez mort » me fait me sentir un peu mieux, mais pour ma clarté mentale, je préfère quand même m’en tenir autant que possible.

Boîte de réception vide. Ça n’arrivera peut-être plus jamais, mais je vais essayer.

Ne pas suivre ce que j’ai appris

Mon plus gros gaspilleur de temps est aussi le plus évident. Simplement que quand je n’utilise pas ce que j’ai appris, je ne suis pas efficace. J’ai vu comment des façons de penser ou un manque d’action peuvent m’empêcher d’accomplir des choses, et pourtant je vais quand même tomber dans ces schémas. Je suis également conscient que lorsque je ne suis pas certains de mes meilleurs économiseurs de temps (post suivant !), cela permet aux perdants de temps de se faufiler beaucoup plus facilement.

Je vais être tout à fait honnête, je suis resté debout très tard pour écrire cet article parce que je n’ai pas planifié mes deux derniers jours au travail, y compris aujourd’hui. J’ai abordé beaucoup de courriels aléatoires et de petites tâches…., mais je n’ai commencé à écrire que beaucoup trop tard dans la journée. Donc, j’apprends encore, mais le simple fait de savoir que j’avais besoin d’écrire ceci m’a aidé à identifier certains des domaines qui me font perdre mon temps. J’espère que ça aidera l’un d’entre vous.

Restez à l’écoute pour mon post de suivi, où je détaille quelques-uns de mes meilleurs conseils pour gagner du temps et de l’efficacité !

 

 

Related posts

Que faut-il comprendre avant d’adopter un chien ?

Laurent

Réussir son animation de mariage

sophie

Démarchages et enquêtes de satisfaction

Franck