Blog referencez-le.com
Non classé

Synthétique ou pas, le gazon se méfie du soleil !

Rate this post

La pelouse a horreur du soleil, surtout quand il est trop violent, ça tout le monde le sait. Pour autant, elle a quand même besoin de rayons ultra violets pour vivre et se développer. Les spécialistes s’accordent à reconnaître que, pour profiter d’une croissance optimale, la plupart des graminées à gazon ont besoin de 4 à 6 heures d’ensoleillement par jour. Or, sous le ciel brûlant de la Méditerranée, cette moyenne est largement dépassée, surtout en été ! Faut-il pour autant avoir recours à la pelouse artificielle ? Et comment réussir la pose gazon synthétique Marseille ? Nous y viendrons.

Mais d’abord, faisons un crochet par le Texas où le soleil n’a rien à envier à l’astre provençal. À cette différence près qu’à Houston, le climat subtropical imprévisible rendait la pratique du baseball très difficile, tant pour les joueurs que les spectateurs. L’idée fut alors émise de construire un stade entièrement couvert. Le premier au monde. C’était en 1965. 

À l’époque, l’Astrodome -c’est son nom-, était doté d’une pelouse naturelle. Mais les joueurs se plaignirent rapidement de la lueur aveuglante qui se dégageait des carreaux semi-transparents qui couvraient le dôme. Alors, tous les carreaux ont été peints, ce qui a résolu le problème de la lueur mais… a fait mourir l’herbe, à cause du manque de lumière du soleil ! 

La solution pelouse artificielle

Cinquante ans après, alors que les stades couverts essaiment sur la planète, on n’a toujours pas trouvé la parade. Sans soleil, pas de (belle) pelouse. C’est aussi simple que ça. Ou alors, bien sûr, il faut avoir recours au gazon artificiel. 

C’est ce qui s’est passé à Houston où l’on a installé une pelouse synthétique. Le fameux AstroTurf qui a longtemps constitué une référence en la matière. Pourtant, à l’exception de sa couleur verte, l’Astro Turf ne présentait aucune ressemblance avec le gazon naturel. La fausse herbe, en nylon, possédait notamment la propriété désagréable de brûler la peau des joueurs lorsqu’ils effectuaient une glissade !

Aujourd’hui, les gazons artificiels ont évolué considérablement. Il est tout à fait possible de trouver des pelouses synthétiques qui donnent vraiment l’illusion du végétal. Et surtout, qui sont très agréables au toucher. Dans ce domaine comme dans bien d’autres, le choix d’un produit plutôt haut de gamme vous assurera un rendu de qualité et une tenue parfaite dans le temps. Il faut toutefois vérifier quelques points essentiels comme la résistance des fils à la fréquence des passages et aux UV ; la perméabilité, afin que l’eau de pluie ne stagne pas ; la matière de la trame, plutôt latex que polyuréthane ; la hauteur de la pelouse, disponible entre 20 et 50mm, mais sachez qu’une hauteur médiane de 30-35mm vous assurera un toucher confortable et une bonne tenue dans le temps ; enfin la densité qui garantit la qualité du tissage et l’épaisseur des brins, doit se situer entre 1 et 3kg/m².

Pose délicate

Pour la pose, vous pouvez vous y risquer seul, mais sachez que c’est tout de même un poil plus complexe que la pose d’une moquette d’intérieur. D’abord, il faut préparer le terrain : aplanir le sol, poser un géotextile, recouvrir d’une couche de sable, aplanir à nouveau… 

Puis vient la pose à proprement parler. Assurez-vous que toutes les bandes de gazon soient déroulées dans le même sens, veillez à bien couper les lés entre chaque ligne de couture pour un rendu uniforme. Pour fixer votre gazon au sol, vous devez utiliser des clous en périphérie tous les 30cm, disposés en quinconce à 5cm du bord environ. Redressez les brins de la pelouse artificielle à l’aide d’un balai de cantonnier ou d’une brosse électrique spéciale gazons synthétiques.

Sur des toutes petites surfaces ou sur des sols durs, type béton, ciment ou bitume, avec de la patience et beaucoup de soin, vous y parviendrez. Mais sur des superficies plus importantes, surtout si elles concernent des sols meubles, le recours à des professionnels comme ceux de l’entreprise Vert Cottage à Marseille s’impose. Sans hésiter.

Related posts

Les chasseurs de trésors ont leur caverne d’Ali Baba !

Franck

Comment divorcer ?

Franck

Comment procéder à l’installation d’une tuyauterie de salle de bain ?

Laurent