Blog referencez-le.com
Maison et Jardin

Mode d’emploi pour construire piscine à Alès

Rate this post

Avec le retour des beaux jours, il est très tentant d’avoir une piscine dans son jardin si l’espace est suffisant. Mais la construction d’une piscine ne se fait pas sur un coup de tête, c’est une idée qu’il faut faire murir. La forme de la piscine, les formalités administratives, le budget de construction, autant de questions auxquelles il faut des réponses. Voici donc des éléments de réponse afin de bien entamer une construction piscine.

Quels sont les différents types de piscines ?

Que vous vous lanciez dans un projet de construction de piscine à Alès ou à Nîmes, le choix de la forme et du type de piscine est primordial. La plus connue et la plus facile à concevoir de toute, c’est la construction de piscine en sol. Disons-le de suite, c’est la forme la plus facile à installer et la plus modulable. Elle dispose aussi d’une très bonne durée de vie. Mais avoir une piscine, c’est consentir à faire un investissement conséquent, tout dépend de vos choix.

Si vous voulez construire piscine béton, il vaut mieux avoir un espace assez grand. Ce choix vous donnera une piscine solide, conçue pour durer une trentaine d’années, mais avec un délai de livraison plus ou moins long (selon la taille du chantier).  Comptez environ 1 à 3 mois pour voir votre piscine apparaitre. Niveaux budget, c’est le modèle de piscine qui nécessite le plus grand investissement de départ. Un modèle simple s’obtient en déboursant pas moins de 15 000 € et la facture peut vite grimper jusqu’à 25 000 €. Pour un modèle à débordement, le cout est plus salé, prévoyez un budget allant jusqu’à 55 000 € !

La piscine hors sol est-elle la plus pratique ?

Assurément, oui. La piscine hors sol est adaptée pour ceux qui ne veulent pas s’encombrer de long et couteux chantier. Vous pouvez choisir entre deux types de piscines hors sol : les piscines souples qui sont rapides à installer, pas chères, et démontables. Par contre elles ne sont pas prévues pour durer.

Vous avez aussi l’option des piscines rigides. Une piscine qui se présente en kit à assembler et plus résistante que les piscines souples. Ce sont des modèles tubulaires, avec des ossatures en acier pour renforcer le tout. Cela vous reviendra à environ 2000 €, le prix pouvant grimper jusqu’à 10 000 € selon le modèle. C’est un modèle qui peut s’utiliser sur une dizaine d’années.

Le bassin naturel dans un souci d’écologie

Une piscine naturelle, c’est un bassin écologique qu’on crée petit à petit en partant sur une base étanche comme de l’argile par exemple. Le tout se monte après des travaux de creusement, ou bien choisir des modèles en kit en bois traité.

Ce genre de bassin nécessite le conseil et la supervision d’un professionnel. En effet, le bassin naturel se décompose en trois parties : une partie baignade, une autre partie pour l’implantation des plantes et des algues qui vont filtrer et purifier l’eau et enfin une zone d’oxygénation.

 

Related posts

Choisir un constructeur : les 8 points essentiels à prendre en compte

sophie

Les différents problèmes de fuite à un évier

Laurent

Entretenez les joints d’étanchéité des fenêtres pour plus d’efficacité énergétique dans vos fenêtres

Christophe