Blog referencez-le.com
Image default

Destruction de mon appartement : comment j’ai réagit ?

Il y a environ 4 ans maintenant, j’ai dû faire face à l’un des pires cauchemars de tout investisseur immobilier : la destruction pure et dure d’un logement par ses locateurs. Et quand je parle de destruction, je n’exagère pas une seule seconde.

Deux années avant le drame, j’avais réalisé une bonne opération immobilière et j’avais pu faire l’acquisition d’un bel appartement dans le centre-ville de Niort, la plus grosse ville des Deux-Sèvres. Ce logement était destiné aux étudiants et m’avait coûté environ 115 000€ après rénovation etc. Ce qui représentait un investissement financier conséquent, surtout que la ville de Niort est une ville un peu spéciale dans laquelle beaucoup de gens travaillent mais peu habitent. Donc le marché n’est franchement pas en croissance et la revente avec plus-value est plus difficile qu’ailleurs.

L’appartement était loué à un groupe de 3 étudiants, qui vivaient donc en colocation dans celui-ci. Il était meublé, rénové à neuf 2 ans auparavant et à un prix vraiment accessible pour les jeunes. Tout s’est très bien passé jusqu’au dernier mois avant le départ de mes locataires. L’agence de gestion leur avait rendu la caution un mois plus tôt, pour une raison qui m’échappe encore aujourd’hui et résultat des comptes, ils en ont profité pour organiser une énorme soirée dans le logement et tout saccager.

Quand j’ai découvert cela, j’ai tout de suite fait appel à un avocat à Niort pour m’aider à coincer ces jeunes délinquants. Photos, experts en détérioration, assurance, banque, garants des locataires, j’ai passé des coups de téléphone avec tout le monde durant des semaines pour tenter de régler le problème.

Aucune nouvelle

Travaux, Plan, Chantier, Construction, Architecte

Malgré les relances, les avertissements par téléphone, mail et voie postale, les locataires ont continué d’ignorer la situation. J’ai réellement essayé de comprendre ce qu’il c’était passé, pourquoi est-ce qu’ils avaient fait une chose pareille, etc. mais je n’ai rien pu savoir, même après avoir proposé de régler cela à l’amiable. J’ai donc décidé d’arrêter les négociations et de passer aux sanctions. Avec mon avocat, nous avons porté plainte contre eux, fait de nombreuses démarches pour faire entrer en jeu la responsabilité des parents, puisqu’ils se portaient garants de leurs enfants et après environ 1 an et demi, nous avons réussi à avoir gain de cause.

Les casseurs ont dû payer les réparations et me verser une indemnité pour tous les frais que j’ai dû engager pour les forces à payer leur dette. Dans cette histoire j’ai tout de même perdu de l’argent, mais j’ai énormément appris et je pense qu’eux aussi.

A lire aussi

Louer votre appartement : tout ce qu’il faut savoir pour vous lancer !

Franck

Et si vous investissiez dans l’immobilier locatif ?

Journal

Quelques conseils pour transformer un container en logement

Franck

Investissement dans des murs de commerce : comment le réussir ?

sophie

Choisir un constructeur : les 8 points essentiels à prendre en compte

sophie

Focus sur la visite virtuelle de chantier

sophie

Terrain à bâtir : quels sont les atouts de la ville de Montpellier ?

Claude

L’estimation immobilière

Franck

Choisir la LMNP pour les investissements

sophie